Retour vers le futur bientôt réalité?

2014 semble officiellement être l’année du hoverboard alors que son concept refait surface, cette fois dans le cadre d’un projet Kickstarter. Réalité ou fiction?

Depuis que Marty McFly a emprunté le hoverboard d’une fillette dans le film Back to the Future Part II(en prenant soin de retirer son guidon), les geeks ont toujours rêvé du jour où ils pourraient flotter sur une planche à 10 cm du sol eux aussi.

Aujourd’hui, une startup californienne prétend avoir réussi à concevoir un prototype fonctionnel, et a lancé sa campagne de sociofinancement il y a quelques jours afin d’amasser les fonds nécessaires à la production de trousses de développement.

Est-ce dire que le hoverboard ne pourra jamais devenir réalité? Pas nécessairement. Mais comme toute bonne campagne Kickstarter, il y a toujours une part de risque à investir dans un projet, surtout lorsque celui-ci semble sortir tout droit d’un film de science-fiction.

Concrètement, les porteurs de projet tentent d’amasser 250 000$ US et s’adressent surtout aux bidouilleurs qui souhaitent s’amuser avec sa trousse de développement.

Comment expliquer le phénomène?

Si vous avez déjà joué avec des aimants, vous avez certainement déjà ressenti à quel point deux pôles identiques se repoussent. On pourrait croire logiquement qu’en positionnant un aimant du bon côté sur une surface aimantée de même polarité, celui-ci pourrait flotter. Mais, comme l’explique la page du projet Kickstarter, le théorème d’Earnshaw a établi qu’il était impossible de maintenir un équilibre stable entre deux aimants.

La technologie développée par Hendo Hover (nommée Magnetic Field Architecture) est parvenu a contourner ce problème en tirant profit des courants de Foucault générés par le champ magnétique de ses modules afin de produire sur la surface un champ magnétique opposé qui permet à ceux-ci de flotter.

C’est technique, c’est scientifique, et ça s’appuie sur un phénomène bien réel découvert en 1851.